Les espèces principales de tortues terrestres

Avant d'acheter une tortue de terre, rensignez vous d'abord sur les différentes espèces qui existent et choisisez celle qui sera le mieux adapté à votre milieu. Je vais donc vous présentez les principales tortues de terre vendues dans le commerce :

Attention, ces tortues de terre comme tant d'autres sont soumis à un certificat de capacité autorisant sa détention en France, ce document est fourni au moment de l'achat.

 

1) Tortue d'Hermann

(Testudo Hermanni)

 

2) Tortue grecque

(Testudo Graeca)

 

3) Tortue bordée ou tortue Marginata

(Testudo Marginata)

 

4) Tortue de Horsfield ou tortue des Steppes

(Testudo Horsfieldii)

 

5) Tortue leopard

(Stigmochelys pardalis babcocki)

 

6) Tortue étoilée d'Inde 

(Geochelone elegans)

 

7) Tortue rayonnée ou radiée (Astrochelys radiata)

 

8) Tortue Sulcata

 

9) Exemble de détermination de la sous-espèce (avec Queen)

 

20180530 095837

(Colorié par moi-même)

Voir A propos du site

 

1) Tortue d'Hermann (Testudo Hermanni)

Bloggif 59fc9ad0ed4c5

La tortue d'Hermann, aussi appelée tortue des Maures, est la seule espèce vivant à l'état sauvage en France et est le vieux vertébré de France. La tortue d’Hermann habite le contour méditerranéen de l’Europe, du nord de l’Espagne jusqu'à la Turquie et notamment en Corse. C'est une espèce malheureusement menacée comme beaucoup à cause de l'urbanisation, de l'aménagement du littoral méditerranéen, des incendies de forêts, du ramassage illégal de spécimens, ect. Sa carapace est ovale et bombée, de couleur jaune-verdâtre à jaune-orangé et est ornée de motifs noirs aux contours assez réguliers. Cette tortue a la particularité de posséder une griffe au bout de la queue, ce qui permet de la différencier de la tortue grecque.

Il existe 3 sous-espèces :

  • Testudo hermanni hermanni (elle peut mesurer jusqu'a 25cm de long, la couleur de sa carapace varie du jaune pâle au jaune-orangé ornée de motifs noirs très importants sur la dossière mais aussi au niveau du plastron, sa carapace est ovale, fortement bombée et peu élargie à l'arrière, elle possède la plupart du temps une tâche jaune sous chaque oeil et son plastron possède 2 bandes noires continues)

  • Testudo hermanni boettgeri (est la sous-espèce la plus grosse pouvant mesurer jusqu'à 30 cm de long, sa carapace est plus plate et plus trapézoïdale, c'est-à-dire plus large à l'arrière, avec une couleur allant du jaune paille au verdâtre ornée de tâches noires mal définies, le plastron possède des tâches noires disjointes aux contours parfois absents)

Bloggif 59fc9f8eab7b5

  • Testudo hermanni hercegovinensis (la couleur de sa carapace varie entre le jaune pâle, le jaune sale et le vert olive, soon plastron est de couleur jaune à beige avec généralement des tâches noires discontinues, présence d’une tâche jaune olivâtre en forme de croissant au niveau de l’occiput et abscence d'écaille à ce niveau)

Néamoins, il est souvent compliqué de différencier les sous-espèces. De plus, certaines tortues sont hybridés, elles sont le résultat de l'accouplement de 2 sous-espèces différentes et donc présentent des caractérisques de plusieurs sous-espèces.

La tortue d'Hermann vit dans un milieu peu humide et relativement chaud entre 24 et 35°C le jour, et entre 18 et 22°C la nuit. Il est donc préférable de la maintenir dans un terrarium intérieur avec un contrôle régulier de l'humidité et de la température. Il ne faut pas oublier de prendre en compte son besoin d'hibernation.

Elle peut vivre jusqu'à 80 ans. Sa détention est soumise à un cadre légal précis.

2) Tortue grecque (Testudo Graeca)

20130716 190803 (Queen)

Il est souvent difficile de différencier la tortue d'Hermann et la tortue grecque, nous allons donc voir ses caractéristiques de plus près.

La tortue grecque aussi appelée tortue Mauresque, comporte un éperon sous chaque cuisse et n'a pas de griffe au bout de la queue. Elle possède une particularité bien à elle, elle ne peut pas se reproduire avec d'autres espèces que la sienne car elle possède un venin mortel pour les autres tortues, transmissible au cours de l'accouplement.

Il existe un très grand nombre de sous-espèces, c'est pour cela qui l'est très difficile de le déterminer précisemment :

  • Testudo graeca anamurensis (carapace allongée, étroite et trapézoïdale, elle mesure environ 26 cm de long à l'âge adulte, carapace et plastron brun foncé, les écailles marginales sont évasées)
  • Testudo graeca antakyensis (plutôt petite 12 à 15 cm pour les mâles et 14 à 16 cm pour les femelles, écailles marginales non évasées, couleur de carapace plutôt claire allant du jaune sale au jaune-marron avec des points noirs bien définies sur chaque écaille, peu de tâches)
  • Testudo graeca armeniaca (carapace très arrondie, son plastron n'a pas de partie mobile contrairement aux autres sous-espèces, mesure 20 à 25 cm de long à l'âge adulte, couleur de carapace jaune verdâtre plus foncée, cette tortue creuse énormément)
  • Testudo graeca graeca (grosse taille jusqu'à 30 cm de long, carapace bombée jaune avec des tâches et des traits noires bien dessinées qui sont omniprésents, les écailles portent une bande noire marginale sur les 3 côtés antérieurs et un point noir central sur la dossière)
  • Testudo graeca cyrenaica (couleur unique de sa carapace qui la rend facilement reconnaissable avec un mélange de jaune pâle et de brun, petite incurvation vers le haut des marginales arrières, environ 20 cm de long à l'âge adulte)
  • Testudo graeca floweri (petite taille 12 à 13 cm à l'âge adulte, les plaques vertébrales et costales possèdent habituellement des tâches ou des traits brun sombre à noir facilement reconnaissables avec une couleur de carapace allant du jaune pâle au verdâtre, absence de tâches noires au niveau du plastron)
  • Testudo graeca nabeulensis (petite taille 13 à 16 cm à l'âge adulte, carapace jaune-orangé clair avec des traits noires dessinant les contours des écailles, 3 ou 4 points noirs habituellement sur chaque écaille au sommet de la carapace et tâches noires mal définies sur les côtés, plastron de couleur uni jaune sale avec une tâche noire mal définie plus ou moins importante, a une tâche jaune sur la tête)

Autres sous-espèces moins connues :

  • Testudo graeca nikolskii
  • Testudo graeca pallasi
  • Testudo graeca perses
  • Testudo graeca soussensis
  • Testudo graeca terrestris
  • Testudo graeca zarudnyi

La femelle pond 4 à 5 oeufs par ponte, soit 2 à 5 fois par an généralement au début de l'été. Les oeufs éclosent en automne, la durée d'incubation est de 85 à 136 jours. A la naissance, les bébés font à peine 10g. Les mâles atteignent leur maturité sexuelle vers l'âge de 10-12 ans et 13-15 ans pour les femelles. Son espérance de vie est d'environ 60-70 ans.

Cette tortue occupe des territoires chauds et secs avec des végétations souvent rares, ce qui fait qu'elle résiste très bien à la sécheresse. Généralement elle n'hiberne pas dans son milieu naturel. Comme beaucoup de Tesudo, elle peut estiver durant une période indéterminée vers début août pour se protéger des gros pics de chaleur. Dans les pays où les tortues grecques sont importées illégalement, elles souffrent énormément de l’humidité qui développe généralement des rhinites très souvent mortelles. C'est pour cela que c'est une espèce protégée par la convention de Washington.

3) Tortue bordée ou tortue Marginata (Testudo Marginata)

20171030 182018

20171103 174427

 

La tortue bordée est une espèce vivant principalement en Grèce, elle doit son nom à la forme de ses écailles marginales postérieures en forme de jupe, cette caractéristique est moins prononcée chez la femelle. Elle a une taille moyenne de 35 cm de long et un poids d'environ 4,5 kg. Cette tortue apprécie les pentes ensoleillées à la végétation abondante.

Il est préférable de lui aménager un enclos extérieur, elle surporte bien le froid de nos régions. Elle peut sans problème hiberner à l'extérieur.

Sa carapace très allongée est généralement de couleur foncée, son plastron est composé de tâches noires en forme de triangles. Son espérance de vie est d'environ 60 ans.

Les mâles de cette espèce ont un comportement très agressif et violent envers les femelles durant la période d’accouplement, par conséquent on remarque que les femelles sont souvent blessées plus ou moins gravement par leurs prétendants (fractures de carapaces, écailles arrachées….). Les femelles font environ 2 pontes tous les ans contenant chacune d’elle 6 à 10 œufs dans des trous faisant à peu prés 8 à 10 cm de profondeur. La période d’incubation est de 80 à 90 jours et la température d’incubation est de 29°C.

C'est une espèce également protégée comme toutes les Testudo, mais elle est encore très présente dans son milieu naturel.

4) Tortue de Horsfield ou tortue des Steppes (Testudo Horsfieldii)

20171030 182055

La tortue de Horsfield, aussi appelée Tortue des steppes ou tortue russeest la seule tortue qui creuse des terriers, c’est pour cela qu’elle montre une morphologie adaptée à une vie fouisseuse (c’est la plus petite des tortues fouisseuses). Elle possède une carapace massive, de forme plutôt ovale avec une dossière assez plate et des membres antérieurs puissants qui lui permettent de creuser jusqu'à un mètre de profondeur. De plus, les ouvertures antérieures et postérieures de sa carapace sont assez grandes, lui permettant un important débattement des pattes afin de creuser facilement. Sa carapace est plutôt claire, sa couleur est uniforme et tend vers l'olivâtre. Elle possède également une particularité bien à elle, elle ne dispose que de 4 griffes à chaque patte contre 5 habituellement. Le plastron est ovale, les tâches noires sont importantes mais laissent des zones claires le long des sutures d’écailles. Sa tête est puissante, elle a un museau plutôt carré et un bec développé. La couleur des pattes et de la tête est la même que celle de la carapace. Elle mesure environ 20 cm. Son espérance de vie est d'environ 60 ans.

Il existe précisément 6 sous-espèces plus ou moins connues :

  • Testudo horsfieldii horsfieldii (c'est la sous-espèce la plus grosse, 23 cm pour la femelle orientale et 20 cm pour le mâle orientale, tandis que la femelle occidentale mesure 20 cm de long et le mâle 18 cm, elle a la carapace plutôt plate avec une couleur jaune- brun, olivâtre ou jaune-olive) 
  • Testudo horsfieldii bogdanovi
  • Testudo horsfieldii  kazakhstanica (la carapace a une légère forme de dôme, la couleur de sa carapace peut aller du orange olivâtre clair au marron olivâtre, la femelle mesure environ 21 cm de long et le mâle, 18 cm)
  • Testudo horsfieldii  kuznetzovi 
  • Testudo horsfieldii rustamovi (carapace plus plate et plus allongée aux écailles sombres bordées de jaune, la tête et les pattes sont noiâtres ou brunâtre, la femelle mesure 17 cm et le mâle 15 cm, cette sous-espèce vit dans des zones montagneuses jusqu'à 2500 m d'altitude où les étés sont plus frais, c'est la seule à ne pas estiver l'été)
  • Testudo horsfieldii  terbishi  

Cette espèce est la plus répandue, elle vit principalement en Asie mais elle est menacée et est considérée comme vulnérable. C’est un animal qui vit dans des zones sèches, parfois désertiques. Ses hivers sont généralement rudes et ses étés sont très chauds.

La tortue de Horsfield a développé un mode de vie très particulier : elle creuse des terriers pour se protéger du froid de l’hiver mais aussi pour se protéger des grosses chaleurs de l'été. Ses terriers peuvent mesurer jusqu'à 2 mètres de long et un mètre de profondeur. Elle est très active au printemps, puis elle se cache vers le mois de juillet pour lutter contre la chaleur et réapparaît au début de l’automne, généralement après des épisodes de pluies. Ensuite, fin octobre, elle se cache dans des abris profonds pour y passer l’hiver.

La tortue des Steppes a également une alimentation très particulière qui est totalement différentes des autres espèces herbivores, car elle mange des insectes et des animaux morts. Mais son alimentation principale repose quand même sur les végétaux et les fruits. Cependant, elle consomme des végétaux très toxiques pour les herbivores, ce qui lui permet d'éliminer les parasites présents dans son tube digestif.

Durant l’accouplement, le mâle est particulièrement violent avec la femelle, il n’hésite pas à la mordre aux pattes, lui arrachant parfois des écailles... La femelle effectue jusqu’à 4 pontes par an constituées à de 1 à 5 œufs qui ont une durée d’incubation de 60 à 110 jours.

Cette espèce de tortue est protégée car elles étaient massivement importées en Europe, jusqu'en 1998. Maintenant, il est interdit de l'enlever à son milieu naturel et elle est interdite d'entrée sur le territoire européen, mais la législation en autorise la vente seulement si elle est d'origne européenne et il est possible d'en posséder une chez soi à condition qu'elle vienne d'Europe. 

5) Tortue leopard

20171103 160912

La tortue léopard du nom scientifique Stigmochelys pardalis, est une tortue assez particulière dont sa carapace est ornée d'imprimés léopard avec des écailles en relief. Elle vit dans les savanes en Afrique de l'Est. Cette tortue a la particularité de ne pas hiberner.

Sa carapace a aussi la particularité d'être haute et bombée et d'une couleur jaune et noire. Son plastron est généralement de couleur jaune crème, elle possède des éperons sur les cuisses arrières. Elle mesure entre 40 et 70 cm de long à l'âge adulte pour un poids allant de 20 à 40 kg, et est exclusivement herbivore. La sous-espèce babcocki est généralement plus grande, mais moins tolérables aux basses températures.

Sa longévité est de 50-60 ans. Elle a pour habitude de vivre en Afrique du Sud, elle aime la chaleur, il n'est d'ailleurs pas conseillé de la faire hiberner l'hiver. Il est également préférable de la mettre en terrarium plutôt qu'en extérieur sauf s'il fait plus de 26 degrés.

La tortue léopard vit dans un milieu peu humide et relativement chaud entre 26 et 35°C le jour, et entre 22 et 25°C la nuit.

L'accouplement est très violent chez cette espèce, le mâle peut infliger des blessures importantes à la femelle. La femelle pond 4 à 5 fois par an, chaque ponte est composée de 7 à 12 œufs. La période d’incubation est assez longue chez la tortue léopard, elle varie entre 130 et 200 jours. Son alimentation est essentiellement constituée de végétaux en tout genre comme des champignons, des plantes sauvages, des fruits, etc.

La tortue léopard est protégée par la convention internationale de Washington et ces tortues sont interdits d'importation. Ce spécimen de tortue est vendu en animalerie et dans les élevages.

6) Tortue étoilée d'Inde

Bloggif 59fca13d94e35

 

(En cours)

7) Tortue rayonnée ou radiée

20171103 162108

 

(En cours)

 

8) Tortue Sulcata

Tortue sulcata

Extrait de https://commons.m.wikimedia.org/wiki/File:Tortue_Sulcata.JPG

La tortue Sulcata a la particularité de ne pas hiberner.

(En cours)

9) Mise en pratique (avec Queen)

20140817 124514          20140817 124526

20130716 190803          Dsc 4

Nous allons donc essayer de déterminer son espèce, puis sa sous-espèce à partir des photos ci-dessus et des différentes caractéristiques que nous avons vu dans les points précédents.

Tout d'abord, nous allons énumérer les différentes caractéristiques de Queen et nous les classerons ensuite :

  • petite taille, mesure 13 cm (espèce tortue bordée et tortue léopard éliminée)
  • pas de griffe au bout de la queue (espèce tortue d'Hermann éliminée)
  • possède 5 griffes à chaque patte (espèce tortue de Horsfield éliminée)
  • creuse peu (espèce tortue de Horsfield éliminée)
  • présence d'un épuron sous chaque cuisse (espèce tortue grecque confirmée)

⇒ Nous pouvons donc dire que Queen est une tortue grecque, maintenant passons à la détermination de sa sous-espèce qui est plus complexe. De plus, il existe un grand nombre de sous-espèces chez la tortue grecque.

  • plastron ovale non trapézoïdale (Testudo graeca anamurensis éliminée)
  • écailles marginales arrières légèrement évasées (possible Testudo graeca cyrenaica, Testudo graeca antakyensis éliminée)
  • tâche jaune sur la tête (Testudo graeca nabeulensis)
  • petite taille mesure 13 cm (possible Testudo graeca antakyensis, Testudo graeca floweri et Testudo graeca nabeulensis)
  • creuse peu (Testudo graeca armeniaca éliminée)
  • point noir sur chaque écaille au sommet de la carapace (Testudo graeca nabeulensis,Testudo graeca graeca et Testudo graeca antakyensis)
  • tâches noires mal définies sur les côtés (Testudo graeca nabeulensis, Testudo antakyensis éliminée)
  • plastron avec tâches noires et grises indéfinies (Testudo graeca cyrenaica, 50% Testudo graeca nabeulensis)
  • carapace de couleur jaune-orangé (confirme Testudo graeca nabeulensis, Testudo graeca antakyensis)
  • forme des écailles (pareil Testudo graeca nabeulensis et Testudo graeca antakyensis)

Après avoir longuement comparer les différentes caractéristiques de Queen aux sous-espèces de la Testudo graeca, nous pouvons retenir 2 sous-espèces : Testudo graeca nabeulensis et antakyensis. Mais nous pouvons remarquer que Queen a plus de caractères chez nabeulensis que chez antakyensis, de plus il y a 2 contradictions avec la Testudo graeca antakyensis. Mais ses tâches sur le plastron semble différent de la nabeulensis. Pour conlure, nous pouvons dire que Queen est une Testudo graeca nabeulensis à 90% .

 

Si vous rencontrez des difficultés pour déterminer l'espèce et/ou la sous-espèce de votre tortue, n'hésitez pas à me demander en envoyant des photos dans les commentaires ci-dessous 

 

Voir aussi :

Déterminer son sexe et son âge

Aménagement extérieur

Aménagement intérieur

Son alimentation

 

7 votes. Moyenne 4.43 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×